posté le 20-04-2019 à 09:46:05

JE SUIS LA POMME

 

 

  

 

 

   

Je suis la Pomme

Fixe-moi,
Pénètre mon cœur ;
Capte mes prunelles,

Le désir me rougit ;
Regard, qu’attends-tu ?

 

Je suis la pomme.
Souris-moi,
Embrasse-moi aussi ;
Accorde-moi tes lèvres,
Partage-moi ;
Bouche, qu’attends-tu ?

 

Je suis la pomme.
Peint-moi,
Épouse ma couleur ;
Dessine l’espoir,
Immortalise-moi ;
Talent, qu’attends-tu ?

 

Je suis la pomme.
Réveille-toi,
Résous l’énigme ;
Sur toi, je me suis laissé choir ;
Mesure donc l’importance,
Esprit, qu’attends-tu ?

 

Je suis la pomme.
Largue ton corps,
Évade-toi
Gambade dans la brume,
Visite-moi :
Tête, qu’attends-tu

 

Je suis la pomme.
Brave l’interdit,
Cache-toi en mon sein ;
J’ai faim de plaisirs,
Le paradis, tu l’as perdu ;
Homme, qu’attends-tu ?
Je suis le fruit défendu.


David Frenkel

 

  

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 


 
 
posté le 19-04-2019 à 08:06:31

COMMENT LES ENFANTS APPRENNENT ILS A CORRIGER...

 

 

 

  

 

  

 

Comment les enfants apprennent-ils à corriger leurs erreurs ?
En regardant comment tu corriges les tiennes.


Comment tes enfants apprennent-ils à surmonter leurs échecs ?
En regardant comment tu surmontes les tiens.


Comment les enfants apprennent-ils à se traiter avec indulgence ?
En te regardant te pardonner à toi-même."

 

Lao-tseu

 

 

 
  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

  

  

 

  
 


 
 
posté le 17-04-2019 à 18:27:12

PAROLES EN OR

 

 

   

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

  

 BONNE JOURNEE

  

 

  
 


 
 
posté le 17-04-2019 à 00:01:44

L'HISTOIRE DU PAPILLON

 

 

   

 

 

  

Alors, l'homme décida d'aider le papillon : il prit son petit canif de poche et ouvrit le cocon. 

 

Le papillon sortit aussitôt mais son corps était maigre et engourdit, ses ailes étaient peu développées et bougeaient à peine. L'homme continua à l'observer, pensant que d'un moment à l'autre, les ailes du papillon s'ouvriraient et seraient capables de supporter le corps du papillon pour qu'il puisse prendre son envol.

 

Il n'en fut rien ! Et le pauvre papillon passa le reste de son existence à se traîner par terre avec son maigre corps et ses ailes rabougries.

 

Jamais il ne put voler. 

 

Ce que l'homme, avec son geste de gentillesse et son intention d'aider, ne comprenait pas, c'est que le passage par le trou étroit du cocon était l'effort nécessaire pour que le papillon puisse transmettre le liquide de son corps à ses ailes de manière à pouvoir voler. 

 

C'était le moule à travers lequel Dieu le faisait passer pour grandir et se développer.

 

La morale de cette histoire est que, parfois, l'effort est exactement ce dont nous avons besoin dans notre vie.

 

Si Dieu nous permettait de vivre notre vie sans rencontrer d'obstacles, nous serions limités. 

 

Nous ne pourrions pas être aussi forts que nous le sommes. Nous ne pourrions jamais voler. 

 

J'ai demandé la force. 

Dieu m'a donné les difficultés pour me rendre fort.

 

J'ai demandé l'intelligence et la sagesse.

Dieu m'a donné des problèmes à résoudre. 

 

J'ai demandé la prospérité.

Dieu m'a donné un cerveau et des muscles pour travailler.

 

J'ai demandé l'amour.

Dieu m'a donné des amis à aider dans leurs problèmes.

 

Je n'ai rien reçu de ce que j'ai demandé.

 

Mais j'ai reçu tout ce dont j'avais besoin pour les réaliser !

 

http://www.achblog.com/Islam/Histoires-et-Morales/La-lecon-du-papillon,507.html

  

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

  

 

 


 
 
posté le 14-04-2019 à 20:51:30

LE PRINTEMPS M'EMERVEILLE !

 

 

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article